Mise en sens unique de l’avenue du Nord à Cergy : un aménagement coûteux, inutile et finalement dangereux

Mise en sens unique de l’avenue du Nord à Cergy : un aménagement coûteux, inutile et finalement dangereux

3 novembre 2017 3 Par Alexandre PUEYO
L’agglomération de Cergy-Pontoise et la mairie de Cergy, avec l’idée de diminuer la place de la voiture, avaient mis en sens unique l’avenue du Nord (entre l’avenue du Ponceau et le boulevard du Port).
Vu les résultats on peut se demander qui a réalisé « l’étude » imaginant, avec ce sens unique, une diminution de moitié de la circulation ? Au travers du concept fumeux de « l’évaporation de la circulation » on a essayé de justifier un aménagement inadéquate.
 
Mais à Cergy l’idéologie s’est à durement confrontée à la réalité !
 
Ainsi les conséquences ont été visibles par tous :
 

– Un grande partie de la circulation a été renvoyée sur d’autres rues : rues Rhin-et-Danube, des Gauchères, allée des Jardins ; rues du Village absolument pas dimensionnées pour cet accroissement de trafic. 
– La création matin et soir d’un embouteillage avenue du Ponceau, avec un passage du feux tricolore au croisement du boulevard du Port amené à 15 ou 20 min d’attente !
– Une perturbation de la ligne de bus 45, bloquée dans la circulation.

L’accès à certains quartiers (Village, Croix-Petit, Ponceau, Chênes…) a donc été profondément désorganisés.

 Les commerçants du Village ont subi de plein fouet des baisses importantes de chiffre d’affaires coupés de leur clientèle. Ainsi, certains ont licencié des employés. J’avais alerté le Maire dès le mois de juin dernier à ce sujet : Lire le courrier de juin 2017

– Ces aménagements se révèlent finalement dangereux. Avec la création d’un tronçon central en granit de plusieurs centimètres, les services de secours (pompiers, ambulances…) se retrouvent ainsi bloqués dans la circulation sans possibilité de doubler !
 
Résultats catastrophiques sur toute la ligne…
 
Aujourd’hui la Mairie a fait machine arrière, l’avenue va revenir en double sens à partir du 8 novembre. C’était du bon sens !
Je rappelle enfin que ces travaux vont coûter autour d’un million d’€. En ces temps de disette budgétaire je pense que cet argent, l’agglomération aurait pu mieux l’investir.