Réunion Publique à Osny contre le projet de Fret Serqueux-Gisors

Comme annoncé, nous tenions hier soir la réunion publique contre le projet « Serqueux-Gisors » organisée par le Collectif des élus avec notamment Phillipe Houillon, Député-Maire de Pontoise, Jean-Michel Levesque, Maire d’Osny, Virginie Tinland, Conseillère Départemental de Cergy 1, Maurice Chevigny, Maire de La Frette et moi-même.
350 personnes ont ainsi été réunies à Osny pour comprendre et savoir comment s’opposer à ce projet de fret inutile et coûteux.

 

Ce projet vise à ouvrir une nouvelle ligne de fret ferroviaire entre Le Havre et Paris en modernisant un tronçon non-électrisé entre les villes normandes de Serqueux et Gisors. Il nous a été présenté comme allant faire baisser le nombre de camions et créer des emplois.
Malheureusement la réalité du projet est toute différente, car ce dernier est une erreur aussi bien environnementale qu’économique.

Après le Parc Naturel du Vexin, cette ligne de fret traversera toute l’agglomération de Cergy-Pontoise et notamment Eragny en empruntant la ligne J du Transilien.

Alors que le coût total est très important (+ de 280 millions d’€), cet aménagement ne permettra en rien de faire baisser le nombre de camions ou de créer des emplois car on ne crée pas une nouvelle ligne : la ligne existe déjà, elle passe au sud de la Seine, mais doit subir d’importants travaux .

On veut la déplacer définitivement, bien qu’actuellement déficitaire, mais sans prendre en compte les nuisances engendrées pour les riverains. Car c’est jusqu’à 25 trains de marchandises qui passeront dont 13 à 15 la nuit. Des trains circulant à 100 km/heure, qui font plus de 700 mètres de long et qui sont très bruyants (80 décibels). C’est la tranquillité des riverains qui sera définitivement remise en cause et cela sans parler des vibrations.
Des trains qui viendront en plus perturber le trafic voyageur d’une ligne qui accumule déjà retards et annulations.

Toutes les communes traversées dans le Val d’Oise et les Yvelines comme le Département s’y opposent, alors pourquoi vouloir l’imposer ? En fait, si ce projet est mené à marche forcée c’est pour pouvoir dire qu’on ne laisse pas tomber le port du Havre, en difficulté depuis des années. Voilà la seule vraie raison…

Laisser une réponse
Captcha Cliquez sur l'image pour mettre à jour le captcha.