Une charte pour tenter de prévenir les expulsions locatives (le Parisien)

Je l’ai toujours pensé : expulser des locataires de bonne foi pour une dette de loyer est toujours un échec (même si dans ma famille politique je suis un peu isolé).

Une charte de prévention des expulsions a été signée pour éviter les expulsions évitables entre la Préfecture, le Conseil Départemental, l’Union des CCAS, l’ADIL, la CAF…
Malheureusement peu de personnes connaissent toutes les solutions qui peuvent être mises en place pour éviter l’expulsion :

  • plan d’apurement
  • effacement de la dette par le FSL
  • relogement pour faire baisser le loyer…

 

A la veille de la trêve hivernale, Le Parisien-Val d’Oise revient sur le travail de l’ Adil 95 que j’ai l’honneur de présider :

Article du Parisien du mercredi 31 octobre 2018

Lire sur le site du Parisien en cliquant ICI : Une charte dans le Val-d’Oise pour tenter de prévenir les expulsions locatives

Commentaires ( 2 )
  1. Visiblement, vous manquez d’expérience. Quelques exemples vécus de motifs d’impayés.
    -il ne paye pas son loyer, mais dépense 5000€ pour assister aux matches de rugby……….
    dans l’hémisphère sud (australie, nouvelle-zélande). Il s’en fout car c’est Locapass qui paye !
    -un autre ne peux pas, mais s’achète une BMW neuve sur un coup de tête, et la bouzille dans le mois ; il n’était pas assuré ni pour la voiture, ni pour le loyer. Et son garant conteste avoir signé l’engagement de caution.

  2. Bonsoir,
    Je pense que vous avez bien lu et que je parle de personnes « de bonne foi ». La plupart du temps des personnes qui ont eu des accidents de la vie : veuvage, perte d’emploi, maladie…
    Ce que vous me décrivez ne rentre pas vraiment dans ces critères…

    Donc quand les personnes ne savent pas, ou ne veulent pas gérer leur budget, elles doivent en subir les conséquences (même si c’est une expulsion).

Laisser une réponse
Captcha Cliquez sur l'image pour mettre à jour le captcha.